Le Riesling victime de son nom de cépage

Le Riesling produit de magnifiques et grands vins de terroir, mais la mention du cépage l’empêche d’être reconnu comme LE grand cépage du vin blanc septentrional.

*******

Le Riesling est victime de son nom de cépage, oui, car c’est LE cépage blanc qui offre au vigneron de talent le moyen de traduire le terroir dans le verre, pour une grande partie des terroirs de l’aire de déploiement de ce cépage, à savoir les vignobles (de plus en plus) septentrionaux.

 

En Alsace, sur les quelques dizaines de localisations qui peuvent légitimement porter le nom de cru, le Riesling est le cépage qui traduit le mieux les différents terroirs jusque dans le verre, de façon sensible pour celui qui goûte. On parle de goût, pas d’explosions d’arômes, notez bien.

La notion de terroir n’est pas une légende, mais elle demande de s’intéresser à ce sens qu’on appelle le goût. A partir de là, on découvre un monde, tout comme le mélomane découvre des chefs-d’œuvre derrière la soupe servie par les radios-bateaux, tout comme on découvre la cuisine gastronomique après avoir bouffé du Mc-mi pendant des décennies.

 

Le cépage comme exhausteur du goût de terroir

L’Alsace compte une variété extravagante de types de terroirs, on ne parle pas là des modes de conduite de vigne évidemment, mais de la diversité des types de sols, déclivités, orientations, situations géo-climatiques qui est proprement hallucinante dans ce vignoble. Si un cépage peut à lui seul traduire autant de types de terroirs différents de manière aussi fidèle, c’est qu’il possède une très grande capacité à s’effacer devant le terroir.

 

Traducteur de minéralité

Le Riesling est ainsi le cépage qui excelle à mettre en valeur les minéralités des terroirs, à traduire leurs salinités, leurs cailloux, leurs trames, leurs dentelles, leur fraîcheur ou leur tiédeur, etc…

 

Riesling, le cépage qui n’a pas besoin d’artifice en cave

Autre qualité du vin de cru fait à partir de Riesling, il n’a pas besoin d’acquérir les 3/4 de son goût par un travail en cave du genre passage en barrique, copeaux de bois (chut, ça n’existe pas). Le Riesling peut rester « nu » avec une vinification neutre et offre encore plus de possibilités au vigneron de s’exprimer au travers de son travail à la vigne.

On peut donc comprendre que le Riesling possède une adaptabilité extraordinairement large à l’expression du terroir dans toute sa subtilité et sa diversité. Le Riesling est LE grand cépage à vin blanc.

Le gros handicap du Riesling c’est son nom !

Le fait même de mentionner en gros caractères le nom de ce superbe cépage nuit à la bonne appréciation des vins qu’il permet de créer.

En effet, le Riesling est lié au monde anglo-saxon des vins aromatiques, alors qu’il s’exprime magnifiquement dans le concept de vin latin des vins de goût. Un chardonnay sent le bois, un pinot noir le fruit rouge, un gewurz le litchi, le pinot gris le champignon, gustativement ce sont des vins simples. Oui en effet, un Gewurztraminer, ça en jette, un Muscat ça claque, et un Pinot Gris ça défrise. Oui mais, oui mais, ce ne sont pas des vins de goût mais des vins d’arômes.

Le cépage ne définit jamais le vin de terroir. Prenez la Bourgogne, est-il besoin de mentionner « Pinot Noir » ou « Chardonnay » sur une étiquette de vin de cru, premier ou grand cru ? Non ! Ce serait effacer le terroir. C’est le cépage qui s’efface.

Alors que le Riesling met en valeur les crus, le fait d’être attaché à la notion de ces vins aromatiques ne lui permet pas de susciter la curiosité envers le cru, à leur différentiation, donc à leur identification par le consommateur. De fait, les vins qui continuent de mettre en avant le nom de cépage sur l’étiquette ne sont pas des vins de crus, mais des vins de cépage. Or, un vignoble n’est réputé que pour son identité de terroir, le cépage n’est pas une identité ! Les crus alsaciens ne seront célèbres que lorsque les vignerons auront collectivement compris que le cépage n’est pas le terroir.

L’exemple de réussite Bourguignonne

La Bourgogne a axé sa réputation autour des crus, en faisant parler l’Histoire et la géographie. Tout le monde connaît « Romanée Conti » mais qui a bu « du » Romanée-Conti ? Presque personne ! Qui connaît le Grand Cru Schoenenbourg ? Presque personne, pourtant beaucoup de ceux qui en ont bu l’ont fait sans le savoir, et donc sans l’apprécier.

L’exemple vient du vignoble du Palatinat

Dans la Pfalz voisine, on a bien compris la notion de vins de terroir. Ce petit vignoble est aujourd’hui l’équivalent de la Côte de Nuit version blanc : une intégrité territoriale, une vinification cohérente, un seul cépage par terroir (du Riesling presque partout) et une identité centrée sur le goût, et une identité exigeante, et adieu l’école des fans alsacienne.

Superbe exemple du vignoble de Pfalz : le grand cru Ungeheuer, qu’on peut traduire par « incroyable ». On ne parle pas de cépages, mais on définit le cru par une carte d’identité gustative précise, choisie, et exigeante.

Une non-identité à bâtir

L’identité d’un vin de terroir se construit sur plusieurs générations par l’éducation des consommateurs, par le message subliminal qu’on envoie par la visibilité, encore plus que par ce qui est sur une étiquette, par ce qui ne s’y trouve pas. Les voisins allemands de la Pfalz et du Rheingau l’ont compris, les vignerons alsaciens s’entêtent à vouloir jouer sur les deux tableaux du vin de cépage et de terroir. Le Riesling ne porte pas son nom de cépage sur l’étiquette, mais traduit les terroirs qui sont mis en avant. Autrement dit, un bon Riesling est celui qui ne se voit pas, tout comme un grand vin de Bourgogne ne dit pas son cépage sur l’étiquette.

Cet article, publié dans Classifications, Grands Crus d'Alsace, Humeurs, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.