Arthur Metz devient vigneron indépendant ! Le premier exportateur de vin Français prend des airs de grand-père bourru !

le noble vigneron – eau forte d’André Jacquemin

Vous le connaissez tous, ce vigneron aux profondes rides et aux mains calleuses, avec un chapeau vissé sur le crâne plus ou moins dégarni ? Ressemble-t-il à ce portrait de ce « noble vigneron » d’André Jacquemin ? La maison Arthur Metz, ou encore les Grands Chais de France,  premier exportateur de vin Français, le plus grand succès commercial du vin d’Alsace de ces dernières décennies, devient ces temps-ci aussi un « vigneron indépendant » !

Comment est-ce possible ? Eh bien, pour être « vigneron indépendant », il faut être une structure familiale et posséder de la vigne, ce qui est le cas des Grands Chais de France (CDF) ; Par conséquent, du moment que je réponds à un cahier des charges, je peux donc prétendre à une appellation, non ? Est-ce honnête du point de vue légal ? oui ! Est-ce honnête, dans le sens du fair play de l’idée que se fait le public d’un vin de vigneron exploitant familial ? On peut trouver cela purement déloyal, c’est une façon de voir les choses.

En effet, le « Arthur Metz » n’est qu’une marque, il n’existe pas un bonhomme qui s’appelle Arthur Metz. Alors, pouvoir apposer le logo « vigneron indépendant » rehausse un peu plus l’image du vin fait par un bonhomme dans sa cave, le type aux mains calleuses vous savez. C’est donc un argument commercial. Pour quelle raison ? Pour gratter un marché qui échappe encore aux grandes marques industrielles, celui des « petits vins de petits vignerons ». Les chais de France sont-ils en danger s’ils ne grattent pas ce petit marché ?

Mais à l’inverse, est-ce que l’image du vigneron « indépendant » aux mains calleuses est-elle réelle ? Non, le vin est un produit de consommation presque comme un autre, et nul ne fait plus de vin « comme mon grand-père ». Même ceux qui font du vin nature ne font plus cela.

Alors, si on ne peut rien contre une voracité aveugle, peut-être que les vignerons « vraiment » indépendants ont à apprendre de cela ? Peut-être qu’ils peuvent se reposer la question de savoir s’il faut continuer courir après des protections corporatistes ? S’il faut continuer de servir le discours du vieux bonhomme qui fait du vin comme mon grand-père ? Et reconnaitre qu’un certain nombre de vins de vignerons indépendants ne sont pas toujours à la hauteur de vins des voraces industriels ?

Ce tissu économique des exploitations familiales ancre le savoir-faire dans le territoire, dans la proximité. Doit-il lui aussi être absorbé par les grosses boites, ou bien est-il possible de valoriser une manière originale de faire et vendre du vin, avec peut-être des vins qualitatifs au lieu de quantitatifs ? Si la ferme du coin qui vend son poulet en direct au consommateur ne me sert pas un poulet meilleur que celui du supermarché, est-ce que je continue de l’acheter juste pour faire plaisir à l’éleveur ? Non, ces temps sont révolus vus les prix et le pouvoir d’achat. Les vignerons indépendants doivent servir un produit qui soit vraiment de qualité nettement supérieure, et se détourner d’une production quantitative comme c’est trop souvent le cas en Alsace.

Car celui qui produit du vin de grande qualité, vraiment lié au terroir, ne sera pas mis en concurrence avec les grandes marques industrielles fussent-elles des superbes réussites commerciales, car l’originalité, la personnalité et le goût d’une relation vivante et d’une convivialité réelle sont inimitables. Ce serait vraiment dommage pour la richesse et la diversité de notre région que de voir continuer à disparaitre ces exploitations familiales. Alors on souhaite que les vignerons indépendants aient une réaction constructive et réfléchie à cette énième offensive d’un des poids lourds du marché du vin.

Cet article, publié dans Classifications, Humeurs, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.