Les jeunes vignerons d’Alsace sur la piste des étoiles

La rencontre a fait des étincelles : les jeunes vignerons (indépendants) d’Alsace se sont associés aux chefs étoilés pour la formule jeune de la saison 2017/18. L’ouverture de la saison a pris la tournure d’un défilé de star dans le cadre prestigieux de l’Hôtel-Restaurant des Haras de Strasbourg.

*****

(crédit de cette photo  :  studio F40 – toutes les autres photos sont de ma pomme)

Denis Hebinger est président de la section « jeunes » du syndicat « Vignerons Indépendants » d’Alsace, une trentaine de vignerons qui veut cultiver une image dynamique et qualitative du vin. Il raconte que la rencontre fortuite avec un chef a ouvert la voie à ce partenariat avec les chefs étoilés Alsaciens pour la « formule jeune » permettant aux moins de 35 ans d’accéder à la haute gastronomie à des prix avantageux.

Coup de projecteur sur le vin d’Alsace

Les jeunes vignerons présentaient leurs vins aux côtés d’une vingtaine de chefs étoilés à l’occasion de l’afterwork réunissant plus de 400 personnes venues pour les stars de la gastronomie : la table de la Villa Lalique était le graal de la soirée, Jean-Georges Klein son chef la star du jour. Les convives découvraient les accords mets et vins proposés et expliqués par les vignerons pendant que les chefs rechargeaient leurs plateaux de succulentes verrines et autres cuillers. Quand je lui demandais ce que ça lui fait de partager la vedette avec des jeunes vignerons, Fabien Mengus répondait que « c’est important le vin dans un restaurant, c’est même très important ».

Des vignerons en extase

« si on n’est pas heureux en étant ici ce soir, on ne le sera jamais ! », « c’est juste incroyable d’être là ce soir » … les vignerons ont pris conscience du formidable coup de pub auprès des participants ouverts et curieux des vins proposés, grâce à ce partenariat avec les chefs confirmés qui représentent un art de vivre. Les convives sont venus pour les bouchées des chefs étoilés et ne s’attendaient pas à ne déguster QUE et uniquement du vin d’Alsace. Et ils étaient nombreux à s’étonner « c’est super, on est loin du gout typique du vin d’Alsace ! ». On était en effet soulagé de ne pas trouver de crémants entêtants, de vins-sephora, ni de concours de clairets pseudo-rouges.

Et après, dans les restaurants ?

Quid de la présence des vins d’Alsace aux menus de la formule jeune ? les chefs ont promis qu’au moins 2 à 3 vins seraient proposés dans les menus  « vins compris » de la formule jeune 2017/18. Une formidable opportunité de briller, car les clients préfèrent souvent un blanc de Bourgogne ou exotique au vin d’Alsace, préférant « goûter ce qui se fait ailleurs » alors qu’on ne boit local que lors des foires de village et donc d’un breuvage souvent dilué, sucré ou alors vert. Les sommeliers ont donc un rôle important à jouer. Les convives de cet afterwork, auxquels s’ajouteront ceux du lancement haut-rhinois du 16 Novembre, sont déjà convaincus et – on l’espère – réclameront les vins dégustés lors de cet évènement. Il faut donc que les vignerons alsaciens grandissent sur les cartes des restaurants étoilés, s’adaptent à ce marché de niche, et on les y encourage vivement.

Et après, chez les jeunes vignerons ?

Les jeunes vignerons ont y ont goûté, et il ne tient qu’à eux de poursuivre le chemin vers les étoiles, afin que cet avant-goût ne soit pas une étoile filante. Mais la route est longue. Les « jeunes » vignerons sont presque tous issus d’exploitations familiales dans un milieu paysan gâté, avec ses peurs et querelles intestines, ça n’aide pas à l’épanouissement et à la prise de risque.

Les vignerons qui veulent aller plus loin doivent, tout comme leurs ainés qui ont réussi, prendre leur propre chemin, et prendre le large ! Ils peuvent jeter un oeil sur les 20 grands d’Alsace et regarder plus encore ce qui se passe dans la Pfalz ou dans le Rheingau. Ils doivent donc proposer des vins de goût, à contrario des vins aromatiques qui n’ont rien de terroir, ils doivent proposer des personnalités propres, être solides, sans variabilité ni déviances ! Mais l’évolution doit aussi se faire dans le ramage, un énorme travail est à faire sur les étiquettes d’une part, et les bouteilles elles-mêmes, avec évidement un bouchage parfait. Là aussi, faire un tour de l’autre côté du Rhin ou de l’Outre-forêt est une bonne idée.

Ensuite c’est de changer d’image ! En Alsace nous n’avons aucun salon du vin d’Alsace qualitatif ! C’est donc organiser des évènements de dégustations choisies et sélectives, d’organiser des accords mets dans des cadres soignés et/ou prestigieux, comme ce qui se fait côté allemand. Le tout avec exigence permanente sur la qualité du vin.

Pourquoi regarder à l’Est ?

Parce que c’est là que se trouve l’avenir du vin d’Alsace, s’il veut en avoir un beau ! Ce n’est pas de France que viendra la gloire du vin d’Alsace, car les cartes sont distribuées depuis longtemps, mais de son bassin d’expression, à savoir les vins Rhénans. Visez le succès toujours grandissant des grands vins blancs allemands, le prestige immédiat acquis par le club (de vignerons) VDP, la renaissance du Rheingau qui voici 20 ans n’était plus rien et qui tutoie les sommets. Mais ce n’est pas avec un plan marketing collectif qui reste attaché (financé) au bas de gamme qu’on y arrive ! On ne peut qu’encourager les jeunes vignerons à avoir de l’ambition, à se démarquer, à rester soudés et à ne pas se laisser prendre aux pièges des gueguerres paysannes et d’élever résolument leur regard.

La renaissance du vin d’Alsace ne se fera pas autour des appellations, et surtout pas en Alsace, mais il viendra des vignerons plus malins, car est-il besoin de rappeler qu’en France on ne se démarque plus nulle part par les appellations mais par les « noms », domaine ou châteaux.

Allez-y, foncez, regardez loin, haut, droit !

 

Cet article, publié dans Accords Met et Vin, Humeurs, Vignerons Alsaciens, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s