Rhine Wine CONTEST #2 – SEPTEMBRE 2012 – FRANCAIS

CONCOURS DES VINS DE CEPAGES RHENANS #2

RIESLING CONTEST #2

******************

BLING TASTING – DEGUSTATION A L’AVEUGLE

Dégustation en 3 actes pour coller à une utilisation domestique :

Jour 1 à l’aveugle, jour 2 à l’aveugle pour tester la tenue dans le temps, + 1 test d’accord à table

******

 

RIESLING 2010 – AOC Alsace – “Excellence” – René Sparr – Sigolsheim – France 6 € – Alc 12.5 %  Vol – Natural Cork (good quality)

Nez : Moyennement expressif et floral

Bouche : d’équilibre sec, assez aérien, net, mais s’écroule vite

A table : Facile à appairer

NOTE : BIEN   14,5/20

Commentaire : Difficile de trouver du charme à ce vin qui se contente du minimum. A 6 euros, ça fait cher pour un vin moyen. Cependant ses capacités d’accord sont bonnes.

Etiquette : Du vert fluo sur une étiquette de vin…bof 2/5

***************

RIESLING 2010 – Kabinett Trocken – Weingut Sabine Sieferle – Ortenburg – Baden – Deutschland – ? € – 12 Alc Vol – Screw Cap

Nez : Assez simple, et assez faible.

Bouche : A l’attaque discrète, il présente des notes torréfiées, se goûte sec, assez simple avec des sucres qui « flottent ».

A table : Difficile d’associer ce vin à table, cette étape plombera même sa notation.

NOTE : SANS 

 Commentaire : SANS

Etiquette : 3/5 Quand la sobriété est excessive : le nom de la viticultrice n’est pas suffisamment lisible et l’étiquette sans millésime dévalorise le vin.

***************

RIESLING 2010 – Qualitätswein  – Weingut Schloss Proschwitz – Dr. Georg Prinz zur Lippe – Zadel über Meißen  – Sachsen – Deutschland – 12,50 € – 11% Alc Vol –  Natural Cork (very good quality)

Nez : Intensément torréfié, très caramélisé mais néanmoins net.

Bouche : Une belle bouche bien structurée, une belle acidité, un équilibre assez élevé mais restant net, une belle finale, le tout s’écroule hélas assez rapidement dès le lendemain de l’ouverture.

A table : L’accord devient difficile par le manque de tenue dans le temps.

NOTE : 14/20

Commentaire : Ce vin aurait obtenu un bon 15/20 à la seule première impression, mais attention le consommateur ne boit pas toujours la bouteille dans la demi-heure qui suit l’ouverture. Un vin de ce prix doit quand même tenir un peu le contact avec l’air.

Etiquette : 4,5/5 Etiquette sachant rester sobre, lisible, en adéquation avec le contenu et cultivant la noblesse du vin.

***************

RIESLING 2010 – AOC Alsace Grand Cru – Jean-Marc Bernhard– Katzenthal– France 12€ – Alc 13,5 Vol – Natural Cork (very good quality)   

 Nez : Expressif, racé, arômes purs et fins, fruité sur les fruits mûrs, l’abricot, la fraise, un peu balsamique avec quelques fleurs, un nez qui promet de la complexité

Bouche : à l’ouverture un peu de Co2, un développement en bouche long et large, belle matière, un bel équilibre, vin très harmonieux offrant déjà de la complexité, mais vin en devenir à laisser vieillir.

A table : Sur ce point encore plus, ce vin est très très nettement devant tous les autres, sans doute possible.

NOTE : 17/20  

internet : http://www.jeanmarcbernhard.fr/

Commentaire : Ce vin a largement dominé le comparatif à l’aveugle qui confirme donc son statut de grand cru. Il ne porte pas les marques d’acidité tranchante du millésime, et le granit du Schlossberg n’est décidément pas trop aérien sur ce coteau en sortie de vallée. Au prix où il est vendu, c’est exceptionnel. Un vin à conserver encore quelques années pour qu’il exprime son réel potentiel.

Etiquette : 3/5 étiquette sobre – la seule interrogation porte sur les coins en biseau.

***************

RIESLING 2010 – AOC Alsace  – Cattin Frères – Voegtlinshoffen  – France 6 € – Alc 12 % Vol – Synthetic cork

Nez : Sur la sueur, éventuellement la groseille, mais on cherche

Bouche : Dissociée, petite matière, un vin déjà passé.

A table : Exactement ce qu’il ne faut pas avoir à table…

NOTE : SANS

Commentaire : SANS

Etiquette : 1/5  On présente un spectacle de cirque dans le quartier ou bien un vin de cépage noble ?

 ***

 Dans le débat sur la justification des Grand Crus, et sur la justification des petits prix, voilà une belle preuve par la dégustation « muliple » à l’aveugle !

 Ceci dit, ce vin n’est pas seulement le meilleur à la dégustation, mais IL SURCLASSE SURTOUT les autres A L’ACCORD MET + VIN !

C’est là que l’on reconnait un grand cru, et ce Schlossberg mérite 10 ans de cave pour être bu à table sur un beau plat, quand il aura développé sa complexité.

 

***

Cet article, publié dans Dégustation hors Alsace, Degustation Alsace, Goûtons voir, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s