VERTICALE SCHLUMBERGER AVEC SERGE DUBS – Verticale Cuvée Christine 2011 – 1945

Verticale Schumberger Gewurztraminer Cuvée Christine

2011 – 1945

« A la mort de son époux Ernest Schlumberger, Christine Schlumberger (1894-1971) assurera pendant presque 20 ans la direction des Domaines Schlumberger avec talent et poigne. ». Ce qui aujourd’hui est dénommé sous « cuvée Christine » est un Gewurztraminer en Vendange Tardive issu du Grand Cru Kessler.

 

2007 : Belle année à Botrytis en Alsace, ce champignon qui donne la pourriture noble. Ce vin est finement botrytisé, presque encore trop peu sensible, mais on attendra quelques années avant de le déguster bien mieux, c’est à ce stade un infanticide. B+

 

2005 : Nez atypique pour un Gewurz, donnant sur la cannelle, un côté fumé. la bouche est dense, avec un très bel équilibre, on attendra encore avant de boire de vin qui a besoin de fondre. TB

 

2001 : Très beau nez, les 2001 sont souvent magnifiques en Alsace. L’aspect torréfié commence à être sensible en bouche, l’équilibre est beau, les 2001 sont beaux ! TB+

 

1999 : On commence à percevoir des premiers arômes tertiaires. Le bouche est cependant un peu en deçà coté élégance. B

 

1990 : Notes de café, vanille, superbe nez, bouche avec des épices mais le côté torréfié domine un chouia trop, sur une ampleur moyenne. Je chipote, ça reste un très beau vin. TB

 

1989 (bouteille mystère) : la patte des 89 est ici très sensible, c’est la raison bête pour laquelle je l’ai identifié. EXCELLENT

 

1985 : Là aussi on a une patte mais je suis passé à côté   🙂

 

1976 : Grand millésime s’il en est, le nez donne sur la mie de pain, la bouche est d’une grande élégance, dominée par la torréfaction, le menthol doux, la poussière de tabac; Un très beau vin qui est trop jeune à mon goût. TB++

 

1945 : voilà un vin mûr ! Aucune trace de vieillissement, ce vin aux arômes de vin cuit garde une fraîcheur en bouche que bien des 2005 et 2007 de vignerons jouant avec la fée n’arrivent pas à tenir en forme. Une densité extraordinaire, une longueur…immense, une suavité toute de douceur exquise; un très grand vin, d’une insolente jeunesse !   EXCEPTIONNEL

 

***

C’est un privilège rare que de pouvoir goûter aux vins de la cave historique de la famille SchlumbergerVins qui sont conservés dans une état impeccable, la preuve avec ces vins qui sont restés fringants.

Habituellement, seuls quelques rares journalistes ou dégustateurs privilégiés accèdent à ces merveilles dans les grandes maisons, mais en Alsace, les grandes maisons ouvrent régulièrement quelques portes à l’amateur de vin qui sait montrer sont intérêt et qui sait respecter cette générosité.

Merci à la famille Schlumberger d’avoir partagé ces trésors familiaux avec des anonymes amateurs, et merci à Serge Dubs d’avoir officié cette dégustation de prestige, il fallait bien un grand nom pour commenter ces grands vins, le tout dans une ambiance conviviale sans bling-bling.

Et puis Merci aussi pour le repas offert ! après que j’ai été parmi les rares qui ont déviné le millésime de la bouteille mystère.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s