le Chanoine Médard Barth et « der Rebbau des Elsass »

Médard Barth était un chanoine, historien médiéviste de l’Eglise (Catholique) d’Alsace.

Né à Boersch au pied du Mont Ste Odile le 16 Novembre 1886, fils de vigneron, Médard Barth est intronisé prêtre à 26 ans, puis est professeur au collège St Etienne à Strasbourg. Après la guerre il cesse d’enseigner et retourne à Boersch pour se consacrer exclusivement à l’Histoire, en particulier médiévale. Il consacre principalement ses écrits à l’Eglise, son œuvre la plus importante est le « Manuel des églises d’Alsace au Moyen Âge ». Parce que né sous l’Alsace prussienne, il écrit dans la langue de Goethe. Décoré de multiples prix, cet alsacien amoureux de l’Histoire et des lettres meurt « la plume à la main », à Marienthal le 26 Mars 1976.

« der Rebbau des Elsass » ou « Le vignoble d’Alsace » oeuvre majeure du vin d’Alsace.

Son ouvrage  » der Rebbaus des Elsass  » n’est que l’un des nombreux ouvrages de cet homme d’Eglise. Fils de vigneron, né dans un village viticole, habitant ce village, Médard Barth avait donc un lien viscéral avec le vin et la vigne, dont il nous parle avec une passion à peine dissimulée tout au long de ce qui est une oeuvre encyclopédique du vin en Alsace. Des ouvrages sur le vin d’Alsace parus à ce jour, celui de Médard Barth est de loin le plus complet, le plus documenté, et il reste une source documentaire inépuisable pour les historiens.

Pour ma part je ne suis pas historien, et mes billets à propos de ce livre n’ont aucune prétention autre que de tirer quelques extraits choisis, notamment les plus amusants, les plus pittoresques, ou encore ceux qui résonnent à nos consciences actuelles.

M Barth, le 5ème homme sur la photo en partant de la gauche