Un peu d’humanité dans le monde du vin

La toile regorge de sources et de ressources, mais la plupart d’entre-elles sont éphémères, dépersonnalisées, souvent inutiles, et se perdent dans le bruit incessant des fils facebook, tweeter ou des forums. A la fin, de plaisir il n’y a plus !

Dans notre monde du vin, tout ce qu’on trouve sur la toile est contrôlé, mesuré (autre mot pour censuré). Toute la toile est occupée par des pros. Toute ? non ! quelques amateurs acharnés résistent, et ont encore une parole libre !

*****

Un Astérix du vin !

Je veux prendre en exemple un authentique amateur de vin qui tient à rester discret, tant sa modestie est grande, plus grande que lui, c’est dire !

Cet épicurien toujours souriant arpente les vignobles depuis plus de 30 ans, il sait en parler comme personne d’autre, avec son style et sa classe bien à lui, identifiables, personnels. Du coup, le lecteur sait à quoi s’attendre, et du coup le lecteur n’a pas de mal à peser / soupeser les articles, les avis et les coups de cœur du bonhomme. Alors quand, pour une fois, on a le plaisir de lire autre chose que des textes sortis des agences de comm, on (re)prend plaisir à lire ! Et tout compte fait, c’est d’abord ça qu’on lit : la différence !!!

Que le blogueur-amateur de vin n’ait pas aimé tel vin qu’on a aimé, ou qu’il apprécie tel vigneron qu’on n’a pas aimé, c’est secondaire ! Car on lit d’abord …. Un auteur, aussi modeste soit il !

Ce qu’on ne lit que sur un blog

En parcourant ce blog et en prenant des extraits d’un billet où il nous conte une de ses virées en Bourgogne, on trouve quelques exemples de ce qu’on ne lit que sur des vrais blogs.

Ainsi en début d’article on trouve : « la courbe d’évolution de mon salaire se décroche de plus en plus de celle de l’évolution du prix des vins »

Ben oui, c’est une réalité, et les amateurs la connaissent de mieux en mieux. Le monde officiel du vin ne parlera jamais en ces termes, il ne peut pas s’exprimer ainsi, ou alors en faisant des ronds de jambe.

Plus loin, on lit (il en est à raconter le 1er jour) : « Pour les deux jours suivants je serai rejoint par mon ami Cyril pour bourlinguer de concert entre Beaujolais et Mâconnais avec un programme bien chargé »

Oui, on ne lira pas ça ailleurs, car c’est jugé superflu ! Dans la « comm » on est toujours à la chasse aux mots, on rabote toujours au plus court, chaque mot doit être en lien avec un « message » plus ou moins subtil mais toujours commercial. En effet, ce n’est pas indispensable de raconter qu’un pote viendra (le) rejoindre. Mais est-ce utile ? oui, ça nous pose le contexte, celui du partage et de la camaraderie. En définitive, il n’y a pas que l’indispensable qui soit important, bien au contraire ! Est-ce qu’un rire d’enfant est indispensable ? non ! donc exit ? …

Enfin, dans la conclusion on trouve : « Après près de 10 visites au domaine B…., j’ai de plus en plus de mal a rédiger une conclusion qui ne reprendrait pas l’une ou l’autre remarque déjà publiée par le passé, mais je me lance… » 

En effet, ailleurs vous ne lirez jamais « on aime, comme d’hab » Mais voilà, c’est honnête, et on n’a pas peur de dire qu’on a « juste » pris du plaisir, car dans la vraie vie, on n’a pas besoin d’être toujours dans l’exponentionnalité acharnée ! Ici, on est dans la vraie vie, avec un vrai amateur de vin !

A chacun de savoir s’il veut rester dans les filets du « toujours plus », nous sommes quelques-uns à nous laisser aller à profiter de l’humanité qui transparaît dans les îlots de vraie vie qui brillent discrètement sur le net, pas de cette éternelle soupe commerciale, mais de l’authenticité, du simplement humain, comme nous !

J’ai pris comme exemple un blogueur que j’apprécie et que je connais, mais d’autres « auteurs » savent nous régaler de moments de vie, sur des blogs ou ailleurs. Merci à tous ceux qui partagent leurs vécus sur la toile, c’est pas indispensable mais sacrément utile à la nourriture humaine ! … et merci aux vignerons qui sont sensibles à la sincérité de ces amateurs généreux.

Cet article, publié dans Femmes & Hommes, Humeurs, Passion du vin, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un peu d’humanité dans le monde du vin

  1. wurtzele1 dit :

    Un billet bien à propos, valable pour tous les blogs (quels que soient les sujets traités): quand l’uniformisation menace, la réaction la plus saine est de rester vrai. 🙂

    J'aime

    • Eric Riesling dit :

      Merci ! oui en effet ça concerne tous les sujets, puisque ça concerne la place de l’humain dans nos quotidiens, et le consommateur a le choix, celui de choisir de s’intéresser aux autres et d’échanger des idées et des opinions à la place de prix et de descriptifs de produits, ou encore d’échanger des sourires et des complicité à la place de copiés/collés qui leur ont procuré des émotions aussi fugaces que stériles.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s