Medard Barth der Rebbau des Elsass – L’export – Introduction

Cette série de billets est issue de l’ouvrage
« der Rebbau des Elsass » ou « Le vignoble d’Alsace »
de Médard Barth
*****

L’export (p363 à 366)

Médard Barth dit ne pas avoir beaucoup d’informations sur les destinations finales du vin alsacien, car le vin d’Alsace acquit une seconde vie à partir de Cologne. En effet, Cologne contrôlait l’export du vin qui provenait de l’amont du Rhin, c’est-à-dire tous les vins des meilleures régions rhénanes. Y étaient donc déchargés et échangés les cargaison de vin, avant l’export. On perd donc des précieuses informations de traçabilité à Cologne, où le vin s’échangeait entre négociants d’export.

On rapporte même qu’ayant appris que deux négociant Sélestadiens étaient allés jusqu’à Anvers pour y proposer leurs vins, Cologne bannit Sélestat et même Strasbourg du commerce de vin pendant un temps…le temps que les clients avides de vin d’Alsace en réclamaient, on imagine…

 Cependant il ne fait aucun doute – pour Médard Barth comme pour les autres auteurs – que le vin d’Alsace était largement exporté. L’auteur donne des exemples de commandes, où l’on constate que l’alsace était un des plus importants fournisseurs de vin rhénan.

 

Cet article, publié dans Médard Barth, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s