Géopolitique du vin d’Alsace, partie 2 : l’Alsace Française

Une récente conférence donnée par M Claude Muller, historien, m’a encouragé à rédiger deux billets consacrés à la géopolitique du vin d’Alsace avant, puis après le grand chambardement du traité de Westphalie. Voir le premier article ici : CLIC
Abordons la seconde période.

*****

Le vin d’Alsace Français…

 

 Cette deuxième carte montre l’Alsace en France, donc à l’Est et au « Nord ».

En 1648 l’Alsace devient Française pour la première fois. Ce pays de cocagne a toujours été une terre de commerce pour les Français et une terre d’art pour ses nombreux artistes. Mais voilà que le traité de Wesphalie remet l’Alsace à Louis XIV qui en aurait dit : « ah, quel beau jardin ! » (se déhancher légèrement en levant le petit doigt, svp)

De province la plus méridionale, l’Alsace est passée soudain à l’extrême Est et même dans un Nord imaginaire. L’Alsace fut soudain rattachée à un état centralisé et centralisateur, ce qui tranchait nettement avec l’indépendance notamment fiscale et commerciale dont elle jouissait jusque-là.

Le vin d’Alsace comme tous les autres biens d’exportation étaient donc désormais frappés de droits de douanes, ne faisant plus partie d’une union douanière.

En même temps, la France était constamment en guerre avec la moitié de l’Europe, et notamment avec les Hollandais après le rattachement alsacien, une interdiction d’exporter le vin allait même frapper le vin d’Alsace.

Le Rhin qui était jusque-là le couloir d’exportation des marchandises devenait du jour au lendemain une frontière et un mur, les Vosges constituant une barrière naturelle et aucune autre voie d’eau ne rivalisait alors pour les échanges commerciaux, le vin d’Alsace n’arriva pas à s’imposer en France « de l’intérieur » ce d’autant que les autres vignobles Français étaient alors en plein essor.

Le 18ème siècle allait marquer la période de paix la plus longue de la France jusqu’à l’éclatement de la révolution, mais le vin d’Alsace n’allait pas profiter de cette accalmie pour se refaire une santé; Par la suite, l’Alsace connut comme ailleurs l’essor de l’industrialisation, mais aussi un modèle d’agriculture qui stagnait là où ceux d’autres pays évoluaient fortement à cette époque, Jean-Louis Stoltz l’a bien décrit ;  Puis la domination prussienne allait faire du vin d’Alsace un horrible produit de masse perdant toute notion de qualité ; Au début du 20ème siècle le phylloxera allait plomber un peu plus un vignoble déjà moribond et la guerre ravager la main d’oeuvre …

Evidemment, il n’est pas question ici de parler politique ou de préférences nationales, ce n’est pas le sujet, l’historien (que je ne suis pas) constate simplement les faits. Si l’Alsace était toujours la province la plus latine de ce qui n’était pas encore l’Allemagne, elle allait après 1648 bénéficier des avantages à être rattachée à la France. Mais les circonstances négatives de son rattachement alternatif entre France et Allemagne ajoutées aux boultversements économiques l’ont plombé.

Dans les années 1970 +/- 20 ans, le vin d’Alsace reprenait le chemin de l’excellence, avec des options tranchées dont on peut certes en discuter la justesse à postériori, et c’est toujours facile de le dire après. Mais sans union et sans idées claires il n’y a pas de marche en avant, et les vignerons alsaciens ont démontré à cette époque une grande détermination dans une unité certes opportuniste mais bénéfique à tous.

On citera la création des Grands Crus, donc de vin de terroir, alors que la notion de vin de cépage perdurait, provoquant une complexification excessive dont souffre le vin d’Alsace encore aujourd’hui, qui entretien  une incompréhension de fond liée à la culture originelle du vin d’Alsace. D’ailleurs, ne parle-t-on pas du vin de Bourgogne, de Bordeaux, et DES Alsace ? …

Cet article a été publié dans Histoire du vin. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Géopolitique du vin d’Alsace, partie 2 : l’Alsace Française

  1. Ping : Géopolitique du vin d’Alsace, partie 1 : l’Alsace dans le Saint Empire Romain Germanique | Eric Langermann

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s