Aller ailleurs pour voir l’herbe plus verte chez soi …

Alsace, Pflaz, Rheingau, Mosel, l’année dernière j’ai pu passer du temps dans 4 des grands vignobles de vins dits Rhénans. Histoire de voir, et de savoir en quoi l’herbe est plus verte chez moi, en Alsace…

*******

L’Alsace viniticole fait partie de l’espace Rhénan. Les vins de cet espace ont en commun les racines germaniques du vin. On pourrait définir le vin Rhénan comme un vin blanc fin sans modification du goût par le travail en cave (comme par exemple les vinifications en fût de bois). Parmi les grands vignobles de cet espace septentrional du vin Européen, j’ai pu visiter la même année les 4 régions viticoles de Pfalz, Mosel, Rheingau et Alsace.

 

Mosel : prime au sucre

La Mosel est une magnifique vallée, vraiment « Sehenswert », ça vaut le coup d’œil pour ceux qui apprécient les merveilles de la nature. La Moselle serpente de coudes en isthmes jusqu’à Koblenz dans une suite ininterrompue de découvertes. L’idéal est de s’y promener à vélo. Mais quid des vins ? Les vins de Mosel donnent la prime au sucre. En effet, les clients débarquent des nombreux navires de croisière sur la Mosel, ce sont des mamies retraitées qui achètent pour leurs maris et leurs enfants, et elles aiment bien le vin sucré. Un vigneron local m’a dit « ici, les femmes achètent le vin, leurs maris le boivent ». Il faut taper tout en haut du panel pour y trouver des vins d’exception, eux aussi régulièrement dans la douceur, mais dans l’excellence.

 

Le Rheingau revient de loin.

Ce long coteau allant de Mayence à l’entrée de la Vallée du Rhin (Lorelei), autrefois haut lieu de la chrétienté avec ses nombreux monastères cisterciens, est une petite région viticole qui revient de loin. Moribonde il y a 20 ans, elle a développé une politique commerciale costaude, au point que le Riesling du Rheingau est « Fashion » aujourd’hui, et les prix s’envolent parfois au-delà du raisonnable. Nous y avons trouvé des vins nettement « surfaits ». Beaucoup de vins de buveurs d’étiquettes, il faut aller chercher les perles dans la deuxième rangée du top local, avec des vins superbes qui sont encore achetables. C’est aussi une superbe région à visiter, ne manquez pas le Kloster Eberbach.

 

Pfalz, côte de Nuits des vins blancs ?

La Pfalz a vu naître la vraie dynamique du club des vigneron VDP, crème de la crème, avec les « Drei Grossen B ‘s ». Une région à suivre par l’amateur de vin passionné. Avec une relative homogénéité de sol, d’orientation et de situations micro-climatiques, on peut parler de Bourgogne du blanc – j’y reviendrai – , les vins ont le même profil général et les différentiations de parcelles sont sensibles, c’est très sympa. Côté mentalité, c’est certes allemand et un peu prout-prout dans les grandes maisons, mais pour l’amateur, ces vins sont faciles à comprendre, peut-être même plus faciles que le vin d’Alsace.

 

Alsace, la magnifique diversité en talon d’Achille

La particularité principale du vin d’Alsace de terroir est sa richesse, avec ses 1000 facettes toutes différentes. C’est son avantage, et tout autant que son talon d’Achille, dans une époque où tout doit être standardisé. Les autres régions citées offrent des typicités bien précises, avec des nuances fines et un étagement des prix maîtrisé. L’Alsace offre des profils de terroir marqués et typés, et globalement des vins plus « vivants » (non pitié, ne pensez pas aux vins nature !) avec des goûts plus prononcés. Leur défaut principal tient à leur manque de précision. Mais son gros handicap, c’est que son socle, le vin d’appellation régionale « Aoc Alsace » ne sait pas se définir dans le goût ! On sait comment va se goûter un Bourgogne Rouge, ou un Chablis, ou un Sauternes, et même un vin de Pfalz et un de Mosel, mais le vin d’Alsace ? C’est sur une base commune que se déclinent les vins de terroir. Sauf en Alsace. Donc le vin l’Alsace est très mal placé dans ces étapes pre-terroirs des bases communes, des repères, de là la rareté des vrais mordus de vin d’Alsace parmi les amateurs de vin. Mais pour qui sait avoir un peu de patience, pour qui aime parcourir le vignoble, en résumé pour l’amateur de vin passionné, le vin d’Alsace est un terrain de jeu aux ressources infinies ; la richesse de ce vignoble, de ses « gens du vin », de ses paysages, de ses particularités sont vastes, immenses, et passionnantes !!! Même pour ceux qui parcourent ce vignoble et d’autres vignobles, l’Alsace reste un vignoble incroyablement riche de sens, de sensations, de découvertes, d’émotions !

Cet article a été publié dans Humeurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s