Medard Barth der Rebbau des Elsass – Les cépages Alsaciens selon Metzger « Der Rheinische Weinbau » en 1827

Cette série de billets de l’ouvrage encyclopédique du chanoine Médard Barth publié en 1958 « der Rebbau des Elsass » ou « Le vignoble d’Alsace »,  ouvrage de référence en matière d’Histoire du vin d’Alsace.

******

 

En 1827, Metzger « Der Rheinische Weinbau », listait les cépages plantés en Alsace en 1820. Parmi ceux qui n’ont pas encore été cités précédemment, on peut lire :

Blauer Trollinger, Trollinger bleu, dénommé Bockshoden dans le Haut-Rhin, Schliege dans le Bas-Rhin, petit raisin, vin mauvais ;

Schwarzer Tokayer, dénommé Schwarzer Hünsch dans le Haut-Rhin, ou encore Rothinschene du côté de Wissembourg ;

Krachgutedel = Krachmost ;

Pariser Gutedel, ou Gutedel parisien, qui donne un vin merveilleux raisin de table ;

Roter Gutedel,

Gleber Elbling – Elbling  Jaune = Kleinburger = Hartalben,

Silvaner, encore appelé Silvaner vert, originaire d’Autriche ;

Schwarzer Färber, denommé Bayonnais en Alsace ;

Weisser Wälscher, de la famille des Orléans, donne un vin cher et fort vin blanc.

Cet article a été publié dans Médard Barth. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s