Millésime 2015 chez Müller-Catoir

Le domaine Müller-Catoir présentait le millésime 2015 en son château de style néo-classique. Dégustation de classe, mais marquée par un ordre de dégustation surprenant…
(Dimanche 15 Mai 2016 – Haardt)

*****

la demeure est dans un style néo-classique

Muller Catoir

Un des domaines phares en Allemagne au sein de la catégorie des meilleurs domaines « VDP » (club des vignerons de prestige), un des tous premiers lieux à visiter dans la région du Palatinat.

Le domaine de 21 hectares exploite du vin sur 5 Premiers Crus et 2 Grands Crus.

L’encépagement est … varié, on trouve des Riesling et Rieslaner sur les Premiers et Grands Crus, mais aussi des Pinot Blanc et Pinot Gris, ce qui surprend.

On propose des vins secs, mais aussi des vins de surmaturité. Pas de rouges, mais quelques Rosés, et pas de bulles.

****

Un accueil de grande classe !

Visiblement les invités étaient triés sur le volet. Mais la dégustation ayant lieu dans une pièce à la capacité limitée, ce tri est une bonne chose … quand tu en fais partie ! Passé le kontrol de l’entrée, nous nous rendons à la salle de dégustation en empruntant le bel escalier, accompagnés par des airs romantiques jouées à la harpe et à la flûte traversière. Très joli et accordé au moment et aux vins. On nous remet une tablette avec la liste des vins et crayon à l’effigie de la maison, avec l’encoche pour poser le verre. Et puis dans la salle de dégustation un  » billard de dégustation  » avec le tapis de feutre mauve … tout est parfait, d’ailleurs dès qu’un invité fait tomber une goutte de vin, une « collaboratrice » vient essuyer dans la seconde. Ouf, y’a pas de rouges 🙂

Plus loin, une pièce est dédiée aux amuses-bouches qui sont constamment dévorés par une clientèle qui est visiblement affamée. Les bouchées étaient toutes excellentes, originales. Voilà pour le plumage.

pour ceux qui le souhaitent, tout est prévu pour prendre des notes, remarquez l’encoche pour poser le verre, le crayon est fourni, la liste des vins est complète … mais il manque la mention des Crus !

Superbe plumage, mais le ramage alors ?

Pour ce qui concerne les vins, comment dire,  ce fut vraiment très difficile d’apprécier tous les vins à leur juste valeur. En effet, l’ordre de dégustation était selon mon avis une vraie erreur de casting.

On dégustait  d’abord les Riesling, secs et toujours plus beaux; Puis tout ce qui a suivi n’a pas tenu le rang des Riesling, et rien n’était donc correctement appréciable.

 


les Riesling secs sont tous bons !

Comme déjà ressenti lors de notre première visite, tous les Riesling portent la patte de la maison. Ensuite, tous les Riesling se goûtent de façon très différentiée. Non, ce n’est pas antinomique, mais complémentaire.

Le Riesling générique Muller Catoir (8 €) donne la ligne de base, de précision et d’élégance. Les Riesling Appellation Village Gimmeldingen et Haardt (12 €) montent le niveau de maîtrise des expressions, fines et précises, et différentiées. Enfin Premiers Crus  sont puissants et aux matières profondes.

Premier Cru Herrenletten Riesling 2014 : beaucoup de matière sur une structure d’une rare élégance, typée avec un petit amer bienvenu. TRES BIEN++


Vins de Cépages : bien mais…

Sauvignon Blanc, Scheurebe, Muscat, Rosés de Pinot Noir, Pinot blanc : comment commenter les vins aromatiques après les Riesling ??? Ils sont totalement écrasés !

Sauvignon Blanc 2014 8€ : bien adapté au climat Rhénan, aromatique, frais et fleuri, sympathique vin de plaisir, dommage qu’on n’en fasse pas en Alsace.

Plus à propos des amuses-bouche en fin d’article

Pinots en Premiers Crus


Weissburgunder (Pinot Blanc) sur Premiers Crus Herzog et Herreletten (16 -18 €) : Quel est le sens de planter du Pinot Blanc sur un Premier Cru en mono-cépage et en le travaillant en blanc sec ? Je ne vois, ces vins ne sont pas dignes de Premiers Crus car n’offrent pas de matière!

Grauburgunder (Pinot Gris)  Premier Cru Herreletten 2014 18€ avec un beau gras, sur un bel équilibre sec, cependant comme toujours, il n’a pas l’élégante densité du Riesling. BIEN+

un billard à vin, avec les crachoirs aux extrémités

Vins demi-secs et moelleux

Comment peut-on apprécier un vin quand on vous sert 1 centilitre ??? Soit on fait déguster et on sert les 3 cl, soit on n’a pas envie et on ne le fait pas !!!

 

Riesling Kabinett Mussbach 2014 11€Feinherb / demi-sec. Très bien pour le prix, ce vin offre du corps. A déguster avec les autres Riesling.

Spätlese – Vendanges Tardives
récoltés sur des premiers Crus : En Alsace on dit « zukkerwasser », et c’est pas flatteur…

Beerenauslese – Sélections de grains nobles
récoltés sur des premiers Cru. Pas de commentaires, ce sont des jus de fruits légèrement alcoolisés.

******

harpe et flûte traversière accompagnaient parfaitement les plus beaux vins à déguster, approprié et très agréable.

*****

En résumé : Cette présentation s’est tenue dans un beau cadre, avec un public trié pour ne pas générer de bousculade, accompagné de musique appropriée et d’excellents amuse-bouches.

Mais la dégustation était proposée dans un ordre … catastrophique pour la plupart des vins, car on a présenté d’abord les Riesling secs, fleurons de la maison, puis des vins aromatique ou secs qui n’ont largement pas la profondeur du Riesling, avant d’arriver à des vins en surmaturité qui ne sont clairement pas la meilleure réussite de la maison.

Une présentation dont l’ordre n’est pas cohérent peut massacrer certains vins. Ici, j’aurais suggéré de présenter d’abord les vins de cépage aromatiques secs, puis les autres vins secs hors Riesling, puis les Riesling et Rieslaner du plus sec au plus moelleux.

En un mot, cette maison prestigieuse est très bien pour ses Riesling secs,  élégants, d’expressions propres à chaque terroir, avec un positionnement tarifaire cohérent et abordable pour l’amateur non fortuné.

*******

Weingut Müller-Catoir
Mandelring 25
Haardt – 67 433 Neustadt an der Weinstraße
(conseil : attention à bien entrer le code postal !)
Telephone +49 6321 28 15
(dégustations en Allemand et en Anglais)
En allemand : https://www.mueller-catoir.de/
En Anglais : https://www.mueller-catoir.de/en/
E-Mail weingut@mueller-catoir.de

*****

Un mot à propos des amuses-bouche…

On peut s’inspirer des amuse-bouche proposés lors des dégustations pour s’en inspirer chez soi. Certaines « matières » reviennent souvent dans ces recherches d’accord.

Polenta, fromage de chèvre, graines de tournesol grillées, pesto d’ail des ours

mousse de foie gras de canard, tranche de magret de canard, pain

Datte confite roulée dans une tranche de speck

Pavé de Saumon salade de nouille chinoise, sauce soja

Cet article, publié dans Vins Allemands, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s