le CIVA, les blogueurs et les cent vins – F

Z’yva l’Civa envoie 100 vins !

Le CIVA a invité les blogeurs vins « Alsace » pour une dégustation de cent vins d’Alsace sélectionnés pour nous… Impressions…

****

2013-07-02 15.22.15

L’avantage de l’amateur de vin d’Alsace est d’une part de ne pas avoir d’intérêt financier et personnel, d’autre part de voyager beaucoup et de déguster, discuter, observer tout un tas de vins, vignerons et terroirs différents. Et avec la mosaïque que constitue le vignoble alsacien, y’a de quoi faire !

Justement, le CIVA avait ce 2 Juillet 2013 proposé aux blogueurs « Alsace » une sélection de vins représentant la diversité du vin d’Alsace, avec 100 vins au programme, dont une grosse majorité de Riesling.

Le CIVA ci-devant représenté par M Foulques Aulagnon, un presque’alsacien qui connait et aime le vin d’Alsace mieux que bien des 100% alsaciens, a organisé pour la CIVA cette dégustation extra-ordinaire.

Mais comment présenter les vins ? L‘option choisie était de présenter les vins par cépage et par sucrosité, du plus sec au plus doux. Évidemment, j’aurai préféré une présentation par type de terroir, mais nombre de vins n’étaient pas identifiés à ce niveau-là…(ce sont donc des vins courants).

Comment, pour un amateur, déguster 100 vins sans finir sous la table ? … ôter la table, allez-vous me dire ? C’est une solution, mais je ne suis pas certain d’apprécier.  Non, simplement, il faut faire bien attention à recracher TOUT le vin qu’on prend en bouche et ne pas boire même ceux qu’on a adorés…. si ça fonctionne ? je dirai seulement qu’il n’a pas été difficile de noter que le n°84 était parmi les meilleurs, avec le N°65, et que le résultat correspond en tous points à l’attendu : Rolly Gassmann, Zind Humbrecht sont ressortis parmi les meilleurs. Croyez-moi, un gars bourré ne ferait plus de différence après le vin n°40. Et oui, je confirme, je suis rentré en voiture de cet évènement avec un alcootest négatif. N’en déplaise aux anti-alcool.

Que dire de ces vins ?

Les vins présentés étaient majoritairement des 2011. Bon, je l’avais vu dans les vignes, puis dégusté sur cuve, puis en bouteille, et il n’y a pas de miracle : le millésime 2011 n’est pas le millésime du siècle, mais alors pas du tout. Et les exceptions sont réellement exceptionnelles, je les ai comptées sur les doigts des mains (j’ai tous mes doigts…pour l’instant). Même parmi les meilleurs, on trouve des vins qui me laissent sur ma … soif  🙂

Ensuite – c’est fatiguant de se répéter – les bons vignerons qui sont connus des grands amateurs de vin sont effectivement, pour de vrai, réellement (comme le dire encore ?) ceux qui produisent les meilleurs vins. Là aussi, pas de miracle.

Dernière remarque, à propos des cépages : On nous a servi des Pinot Noir, des assemblages, du Crémant, puis des Sylvaner, du Pinot Blanc et de l’Auxerrois, avant de passer au Riesling. Le doyen de la séance remarquait  pendant que j’étais en train de le noter que (un truc du genre)  » on remarque avec le Riesling qu’on passe à une autre dimension  » en terme de qualité de base du vin. Le Riesling est le cépage parfaitement adapté pour exprimer au maximum le vin de l’espace Rhénan.  VIVE LE ROI RIESLING  !

Enfin voici mon modeste et personnel palmarès des vins qui se sont fait remarquer. Je précise que je note prioritairement le vin sur son expression en bouche, qui doit non seulement être « parlante » mais aussi élégante. Le nez passe pour moi au second plan. J’ai du partir au vin 89 pour cause de timing.

Pinot Noir :
Domaine Héring, Barr, Pinot Noir Cuvée du Chat Noir 2011
Domaine Weinbach, Kaysersberg, »W » 2011
Domaine Florian Beck Hartweg, Dambach-la-Ville, Pinot Noir Cuvée du Soleil 2009

Assemblage :
G Zeysolff

Crémant :
Guy Mersiol à Dambach-la-Ville 2010
Fernand Engel à Rorschwihr NM

Sylvaner
Rieflé , Cuvée Z (Grand Cru Zinnkoepflé) 2011

Riesling
Domaine Muré -Rouffach – Grand Cru Vorbourg Clos St Landelin 2011
Domaine Barmès-Buecher – Riesling « Sand » 2011
Domaine François Schmitt – Riesling Grand Cru Pfingstberg 2011 – Coup de coeur

Domaine Zind Humbrecht – Riesling Clos Hauserer 2011 – Coup de coeur
Domaine Paul Ginglinger – Riesling Grand Cru Pfersigberg 2011
Domaine Stentz-Buecher – Riesling Cuvée Flavien 2011
Domaine Rolly Gassmann – Riesling Silberberg 2010 – Coup de coeur

Louis Scherb & Fils – Riesling Grand Cru Goldert 2008

Merci au CIVA et à Foulques Aulagnon de nous avoir conviés à cette dégustation marathon.

Les conditions de dégustation, avec 100 vins au programme, sont spécifiques et exigent de mettre en œuvre une stratégie adaptée.

C’est très intéressant car la notation est immédiate et sans appel : c’est bon au nez ou pas, c’est bon en bouche au pas, les bonnes impressions sont là ou pas, et puis c’est tout.

Cet article a été publié dans Degustation Alsace, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s