Cornas ou les noces pentues de la Syrah et du Granite (reprise de billet)

 

 

Pour cette soirée de reprise, nous avons abordé le spentes raides de Cornas.   Par ailleurs, comme on n’apprécie les vins dits gastronomiques que s’ils sont accompagnés de mets, nous avons testé le sans accord et l’avec accord, un expérience qui confirme une règle souvent ignorée.

 

***

 

 

C’est chez Boutique Vini, à Riquewihr, que j’ai eu le plaisir de constituer une série de 6 Cornas de 2006. Evidemment, 7 ans d’âge n’est pas suffisant pour déguster des vins arrivés à leur apogée. En effet, ces vins peuvent attendre encore 7 ans de plus pour dévoiler pleinement leur talent. Cependant, 2006 était un beau millésime pour le Cornas.

 

Ensuite, je trouve toujours plus que dommage de ne pas gouter des vins gastronomique à table. C’est même selon moi une hérésie….je n’ai pas encore réfléchi aux peines qui pourrait être infligées aux hérétiques…

 

***

Cornas : Un village, un cépage, une appellation. 

 

Zone : Vallée du Rhône Nord. Cornas est une toute petite appellation, sur un sol unique de granite, très pentu, à partir d’un cépage unique de Syrah. Ce qui lui permet de conserver une belle unité, une lisibilité, une crédibilité.

 

 

Abruptes Pentes

Le terrain est situé sur la rive droite du Rhône, devant la ville de Valence. On est à Cornas dans le département de l’Ardêche. Les pentes sont très rudes, c’est vraiment impressionnant, et la verticalité impose des limites à la viticulture.

 

Installée sur le granite, la vigne affleure parfois. Bien que la vigne soit une liane, sur un substrat qui peut être mince, très drainant et très pentu, dans climat chaud, sec et ventilé, les risques de « stress hydrique » sont présents – le fruit a du mal à mûrir. Ce problème est régulée par la gestion de la végétation.

 

L’appellation est petite, mais on y trouve des quartiers plus réputés que d’autres. Reynard est le quartier chic de Cornas.

 

Mais attention, il s’agit aussi d’un vignoble exigeant et les différences se creusent vite entre les vins, Cornas pouvant très vite verser vers un aspect rêche et austère, fermé. Ici, il devient indispensable de choisir les maisons qui soignent leur viticulture, sous peine de grosse déception !

 

 

Brève Histoire, belle histoire

 

Cornas signifie « terre brûlée » en Celte. On y mentionne la production de vin depuis la 16ème siècle.

 

Après la deuxième guerre mondiale, le vin de Cornas était moribond, se vendait au prix du lait, d’ailleurs les négociants n’en voulaient pas, et le vin n’était pas mis en bouteille.

 

Ce sont les familles Clape, Lionnet, Juge, Michel et Voge qui ont, à partir de 1956, prit le pari de mettre ce vin en bouteille, et ils sont allés en faire la promo, ils sont allés le vendre.

 

C’est finalement grâce à des étrangers que cette appellation renaîtra après 1965. 9 ans de reconquête, c’est long, c’est court, mais c’est la preuve que ne pas attendre des résultats immédiats est un bon pari.

 

Aujourd’hui, les Cornas se vendent régulièrement entre 30 et 60 euros par bouteille, ce prix étant largement accepté par les amateurs de vin qui estiment que c’est la juste compensation des conditions de travail de la vigne extrêmes.

 

 

Cornas: Departement de l’Ardêche, Rive droite du Rhône, Vallée du Rhône Nord

Surface : 129 hectares en 2010.

Sol : Granite

Orientation : Sud / Sud-Est

Pente: Raide, entre 30 et 60 % , en terrasses.

Cépage : Syrah – Cépage Unique

AOC depuis : 1938

Densité : Généralement entre 7000 et 8000 pieds / hectares

Rendement : Maxi fixé à 40hectolitres / hectares, généralement constaté autour de 35.

Profil type : Vin assez puissant avec le charme du cépage

Conservation : Minimum 10 ans

Usage : Gastronomie, Canard, Gibiers …

 

https://i2.wp.com/www.vin-terre-net.com/images/stories/terroirs/Cornas1a.jpg

Photowww.vin-terre-net.com ,

 

Les noms connus…

 

… dans Cornas sont, liste non exhaustive, Clape, Michel, Voge, Paris, Allemand, Coulet, Guillaume, Domaine du Tunnel, etc….

 

Les styles varient, certains vins seront plus fruités, ou plus floraux, parfois peu filtré … des styles différents à la dégustation mais qui exigent pour être bons une viticulture précise. Déguster les 6 vins a vraiment été utile.

 

 

Bon alors, qu’est-ce que ça dit ?

 

Tout d’abord, que le mariage pentu de la Syrah et du granite est un mariage heureux. La Syrah – on parle au féminin pour ce cépage – donne sa consistance veloutée, son enthousiasme charmeur, et le granite donne sa touche de spontanéité facile d’abord, et ses « solides tendances aériennes ». Le tout forme, quand c’est mûr, un vin de gastronomie pure.

 

En effet, ici, l’association vin + met modifie quasi systématiquement les équilibres tactiles, j’ai ainsi souvent rectifié mon appréciation du vin après l’association avec les amuse-bouche.C’est particulièrement sensible sur les vins tanniques, qui sont parfois jugés comme trop présents à la dégustation seule, et qui se relèvent produire d’excellents accord met + vin !   Evidemment, il en est de même pour l’acidité, la sucrosité, et l’amertume.

 

Et j’en viens à me poser la question de la validité de la dégustation amateur de vins « gastronomiques » quand ils sont dégustés seuls, sans accord à table. Car si la dégustation du vin – seul – permet d’analyser les caractéristiques organoleptiques d’un vin, c’est à table que son potentiel plaisir se révèle ! Car à la dégustation seule, par définition on ne trouve jamais les sensations issues de l’alchimie entre le vin et le plat. Et quand on a affaire à ce que j’appelle  » l’accord majeur »,  la sensation qui peut toucher au sublime … ( à noter, voilà encore un plaisir de la vie qui ne s’achète pas, tout n’est pas monetisable   )

 

 

Dégustation à l’aveugle Verres Speigelau Expert
Thème 1 : 6 Cornas 2006 Service par paires

 

 

Vins Goûtés

 

http://alsacefreepix.files.wordpress.com/2013/04/dsc_0773.jpg

 

1 – Cornas 2006 – Domaine Michel Robert (ouvert la veille)

Nez Ouvert, épicé,

Bouche expressive, élégante, belle matière bien en place.

Accord sachant transmettre le charme au plat, sans le dominer.

TRES BIEN

 

 

http://alsacefreepix.files.wordpress.com/2013/04/dsc_0775.jpg

 

2 – Cornas 2006 – Domaine Clape – « Renaissance » (ouvert la veille)

Plus épais, belles notes de sous bois,

la bouche semble un peu en retrait à ce stade

A table : Le vin prend vie et donne du corps à l’accord avec le plat, sans dominer.

TRES BIEN

 

3 – Cornas 2006- Domaine Coulet – Brise Cailloux  (ouvert la veille)

Nez de belle finesse beurré de violette !

Bouche donnant de belles sensations tactiles, longue, jolie acidité (fraîcheur)

A table, les sensations tactiles sont préservées,le granite et la violette soutien la trame plus légère dans l’accord met+vin, on fera attention à l’accorder finement.

TRES BIEN

 

4 –  Cornas 2006 – Domaine Allemand – Reynard (ouvert avant de servir)

Nez très expressif sur la tourbe et les épices chaudes, superbe !

Bouche de belle diversité (« complexité »), d’une présence formidable, beau gras, très harmonieux : Mademoiselle Syrah nous envoûte !

A table, ce vin se transcende et magnifie le plat, un grand vin de gastronomie, un must !

EXCELLENT 

 

 

5 – Cornas 2006 – Domaine Coulet- Terrasses du Serre (carafé)

Nez encre une fois floral, de belle finesse

Bouche très bien en place, d’une belle matière, harmonie des sens.

Le seul vin décevant à table.

BIEN+ peut-être une erreur de service, ce carafage. 

 

6 – Cornas 2006 – Domaine Clape(ouvert la veille)

Nez d’une très belle variété, on sent tout autant les fleurs, les épices, les fruits, et les odeurs (« empyreumatiques ») torréfiées et de réglisse

Bouche plus « classique », mais offrant à table un « accord majeur ».

EXCELLENT

 

 

***** 

 

Les vins sélectionnés présentent une belle palette de ce qu’on peut trouver à Cornas, avec des visages différents.

 

Le charme de la Syrah est souvent présent, mais sur ce sol pentu de granites (un peu mêlé à d’autres sols), l’association donne des vins à la fois masculins par leur présence affirmée – sans verser dans la sur-puissance – et à la fois féminins par l’harmonie qu’ils proposent.

 

Les accords avec les mets confirment que nous avons ici affaire à des vins de gastronomie, les différences de style se nivellent dans la capacité d’accord, et les vignerons sélectionnés par BoutiqueVini savent faire du bon vin ! Et du très bon ! …

 

 

Partager les frais pour s’offrir une série de beaux vins de bon niveau, c’est là l’intérêt du groupe d’amateurs de vin, car des petits vins sympa, on peut en boire seul et tous les jours.

Cet article a été publié dans Dégustation hors Alsace. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s