(F) SORTIE VIGNOBLE 23 MARS 2013 : WEINBACH ET SIPP-MACK

(recopie d’un article de l’ancien blog)

La saison des sorties dans le vignoble commence à peine, et nous abordons déjà des gros calibres du vignoble.

La « grande sortie » de ce début 2013 nous as menés dans deux maisons réputées qui ont toutes deux tenu leurs rangs...

****

Débutants comme amateurs avertis de vin, et même amateurs de vin d’Alsace, d’origines diverses, se sont retrouvés en ce Samedi de découvertes viniques dans une bonne ambiance spontanée : le vin rassemble !

Que ceci encourage d’autres à venir nous rejoindre, même ponctuellement…

Le vin, ça n’est définitivement pas qu’un liquide dans un verre ! C’est d’abord des rencontres avec les vignerons, et la chaleur de l’accueil donne au vin qu’on va rapporter à la maison un supplément de vie.

C’est aussi la rencontre avec les terroirs, la rencontre avec l’Histoire et les histoires…

La semaine passée nous avions insisté sur l’aspect « climat », cette semaine nous avons rendu visite à deux domaines prestigieux.

***

 PREMIERE PARTIE

DOMAINE WEINBACH

 l’Archétype classieux du vin d’Alsace

 

weinbach 0765Parmi les toutes premières des grandes maisons de vin d’Alsace, on peut en citer quelques-uns qui représentent le vin d’Alsace dans son classicisme le plus prestigieux. Le domaine Weinbach en fait partie.

Le domaine Weinbach est un ancien couvent de Capucins datant du 17ème siècle. La famille Faller a acheté l’ancien couvent au tournant du 20ème siècle, puis a fait des vins du domaine Weinbach – qui tient son nom bien nommé du ruisseau qui le traverse, Weinbach veut dire « ruisseau du vin » – un des plus prestigieux domaines viticoles d’Alsace.

Aujourd’hui, c’est Colette Faller, ses filles Catherine et Laurence (ce textedate de 2013..), et son petit fils Théo qui dirigent le domaine de 30 hectares et 14 salariés. Le domaine est en bio-dynamie non par religion, mais bien par souci de laisser aux générations futures une Terre la moins polluée possible.

On considère ici que les levures de culture, même si elles sont parfois indispensables, dénaturent l’expression du terroir et mettent en avant les marqueurs aromatiques des cépages.

C’est avec beaucoup d’attention que Catherine Faller nous a accueillis dans la superbe ancienne cuisine. Après les présentations d’usage du domaine, nous avons pu déguster quelques-uns des vins les plus réputés du vignoble alsacien.

 

weinbach 0764

L’honnêteté de la carte des vins  

Je reste admiratif de la cohérence et de la cohésion de l’encépagement du domaine Weinbach.

Quand on touche aux sommets, faire un choix d’encépagement clair dans l’objectif de produire un vin de terroir est essentiel !  C’est la marque des grands que d’aller jusqu’au bout de cette démarche.

Un vin est soit « de terroir », soit « de cépage », mais il faut choisir, ou alors on ne parle pas de grand vin.

Les Faller ont choisit et sur les vins revendiqués comme étant des vins de Gastronomie, le plan d’encépagement s’établit comme suit :

Grand Cru Schlossberg = Riesling

Altenbourg = Pinot Gris

Grand Cru Furstentum = Gewurztraminer

Grand Cru Mambourg = Gewurztraminer

Grand Cru Marckrain = Gewurztraminer

 

Vins secs ou moelleux avec la pureté comme constante

Muscat 2012

Composé à 70% de muscat Ottonel, ce vin issu à 80% du clos des Capucins grandit sur un sol sablo-limoneux.

A la fois croquant et frais, ce Muscat à peine mis en bouteille présente déjà toute la classe de ce cépage trop souvent méprisé – car fragile – et ce vin est de gastronomie et se gardera facilement 30 ou 40 ans comme j’ai déjà pu en déguster, les vieux Muscats conservent une superbe classe en virant vers des notes mentholées.

 

Je le répète encore une fois, selon moi le Muscat fait partie des 3 cépages rois en Alsace, avec le Riesling et le Gewurztraminer.

le Schlossberg en alliance avec le Riesling

Schlossberg : la colinne du château (de Kaysersberg), terroir mythique, premier grand cru classé en 1975, ses vins sont recherchés depuis le Moyen-Âge, son granite est un terrain de jeu idéal pour le Riesling.

Au domaine Weinbach, les déclinaisons de Riesling sont graduelles, du Grand Cru aux Grains Nobles en passant par les cuvées « Ste Catherine » et « l’Inédit ».

Les amateurs de vin sec s’arrêteront au toujours magnifique Riesling Grand Cru Schlossberg Cuvée Ste Catherine.

 

Nous avons ici dégusté le 2009 qui présente une profondeur de grande classe qui en fait un grand vin de gastronomie, la pureté étant la marque de la maison. L’amateur de vin d’Alsace prend soin d’en encaver ne serait-ce que quelques-unes chaque année.

 

 

L’Altenbourg sublime le Pinot Gris

Cépage délicat, le Pinot Gris, qu’ici on aime encore dénommer Tokay ou Tokayer, est difficile à mettre en valeur. C’est après le renflement Est du Schlossberg qu’il trouve son bonheur, avec de superbes notes truffées !

Le Furstentum resplendissant

Avec ceux du domaine Paul Blanck, les Furstentum Weinbach sont parmi les plus grands vins alsaciens, resplendissants et très accessibles.

 

Le Mambourg en harmonie avec le Gewurztraminer

Nous connaissons tous la lourdeur de ce terroir solaire, mais les Mambourg Weinbach savent même ici conserver leur classe et leur pureté !

 

weinbach 0759

 

 

Des vins de surmaturité recherchés

Le domaine propose aussi une palette de vins en surmaturité, Vendanges Tardives et Sélection de Grains Nobles qui font rêver plus d’un amateur.

On atteint là régulièrement des niveaux de perfection qui sont à mettre au même rang que Yquem, dans un style différent bien sûr.

L’oenothèque Alsace nous les fait découvrir de temps en temps, et là encore, nous avons pu nous plonger dans la profondeur et la finesse de la classe ne sont jamais écrasées par les sucres, et voilà le challenge qui vaut de l’or !

Les prix sont à l’avenant de cette grande classe, mais l’amateur lambda saura trouver des moyens, comme avec notre club, de déguster ces dentelles divines.

Nous avons dégusté la Sélection de Grains Nobles sur un grand Cru Mambourg de Gewurztraminer…Dieu existe, il est dans ce flacon !

Topographia_Alsatiae_-Merian-_weinbach.jpgDans la fameuse TopographiaAlsatiae, on distingue nettement le hameau du « Weinbach »

 

Une belle visite

 

Merci à la famille Faller de nous avoir accueilli avec chaleur et de proposer chaque année des vins qui sont l’archétype du vin d’Alsace, avec la classe, sans esbrouffe, des vins de grande gastronomie qu’on peut aussi accorder avec des plats simples à faire à la maison.

lien DOMAINE WEINBACH : CLIC

 

 

 

automne 0275le Schlossberg en Octobre 2012

 

***

SECONDE PARTIE

DOMAINE SIPP MACK

La chaleur humaine jusque dans le verre

Après cette superbe visite, que faire ? Manger !!! Le domaine Sipp Mack nous a très généreusement offert son hospitalité en nous mettant à disposition sa salle de dégustation pour groupes.

 

sipp-mack 0777Madame Muller n’a rien laissé au hasard…

 

 

Un feu de bois nous attendait, nous réchauffant les corps et le coeur en cette  journée froide. Les Sipp avaient dressé une grande table pour le casse-croûte que nous avions rapportés nous-mêmes.

 

C’est ce genre de moments qui construisent le vécu qui fond l’amitié : partager un repas fait de mets simples mais d’excellentes provenances, à commencer par un superbe pain au levain, salades, charcuteries et fromages, …aucun polyphosphate ni même d’huile de palme !

 

 

sipp-mack-0779.JPGvoyez comme ils sont sages…avant de passer à table

 

 

 

le domaine Sipp Mack

 

Le domaine exploite les raisins de 23 hectares de vignes, toutes cultivées en bio. La gamme est, comme je le mentionne régulièrement, d’une cohérence rare en Alsace, autant dans l’étagement qualitatif que tarifaire.

 

Le domaine propose des vins de cépage dans des vinifications classiques Alsace mais aussi bourguignonnes, et des vins sur les Grands Crus Osterberg et surtout Rosacker. Bien entendu, les vins de Vendanges Tardives sont au rendez-vous !

 

Le domaine est exploité par Jacques et Laura Sipp, rejoints désormais par la cadette Caroline, pleine d’un talent qu’elle cache – comme ses parents – sous une « humble bonne humeur », mais on ne s’y trompe par quand on goûte les vins réalisés sous son influence : Caroline nous offrira une génération de beaux vins.

 

 

Balade viticole

 

Après nous être rassasiés de victuailles et de bonne humeur, Jacques Sipp, aussi grand vigneron que blagueur, nous rejoint pour une balade dans le village de Hunawihr.

 

sipp-mack-0791.JPG

 

 

Direction l‘église fortifiée St Jacques le Majeur, qui ne s’appelle pas l’eglise Ste Hune, du nom de cette fille de noble qui transforma la fontaine d’eau tarie en fontaine perpétuelle de vin pour abreuver les pauvres.

 

L’église fortifiée de Hunawihr est encore de nos jours un lieu d’oecuménisme. Elle est l’exemple même d’un simultaneum, c’est-à-dire une église partagée entre protestants et catholiques, le chœur était réservé au culte catholique et la nef au culte protestant.

 

sipp-mack 0790depuis l’eglise de Hunawihr, vue sur le village, sur le Grand Cru Rosacker

et puis loin sur les châteaux forts de Ribeauvillé. Jacky Sipp dans ses explications…

 

 

 

La petite pluie fine s’arrête de tomber quand nous remontons vers le caveau, nous passons par le dédale des caves, et Jacques nous explique qu’il ne met en vente ses vins que lorsqu’ils atteignent un minimum de maturité.
Les Sipp prennent la sage précaution de ne commercialiser un vin que lorsqu’il présente un minimum de maturité, décision difficile mais qui élevé nettement le niveau qualitatif perçu, en évitant au client de commettre des infanticides.

 

sipp-mack-0793-copie-1.JPG

 

 

Verticale de Grand Cru Rosacker

 

 

Après s’être rincés le gosier avec quelques beaux vins de cépage, dont un superbe Pinot Blanc Barrique d’une parfaite harmonie, Jacky Sipp nous offre à déguster deux Pinot Noir, l’un « Pinot Noir d’Alsace », fruité, l’autre élevé en Barrique. La maison commence à sérieusement maîtriser le process et ses Pinot Noir deviennent redoutables. Ils rejoindront dont assurément tous deux les plus beaux Pinot Noir alsaciens ! (j’en garde déjà sous le coude…)

 

 

Nous attaquons ensuite un … moment de grâce : Une verticale Rosacker, en Riesling bien évidemment. De 2012 à 2005, nous pouvons apprécier ce vin grandiose qui provient d’un des plus grands terroirs alsaciens, celui qui est vendu le plus cher sous le nom de Clos Ste Hune par Trimbach.

 

Et pour cause, ça cause ! Ce vin se prête excellemment à l’exercice d’une verticale, c’est à dire d’une dégustation du même vin sur plusieurs millésimes.

 

Et au fil de la dégustation, on ne sait pas jusqu’où ira le domaine Sipp-Mack, tellement les millésimes présentent à la fois une progression et une maturité (de vigneron) élevées.  Encore un grand vin à collectionner de quelques flacons chaque année !

 

2011 : Alors que le 2011 sera assurément grand, on le sent déjà, une fois qu’il ne sera plus un bébé. (pas encore à la vente)

 

2010: Le 2010 est complet et … complet, comme un 2010 ! que j’aime ce millésime ! (pas encore à la vente)

 

2009 : Présente déjà une salinité incroyable, et une profondeur que d’autres millésimes n’atteindront pas. Décidément un millésime à ne pas bouder ! (pas encore à la vente)

 

2008 : A la vente : Et bon pour la vente, excellent à boire, il se bonifiera encore mais présente une maturité qualitative poussée !

 

2005 : En Alsace c’est ici encore un « enfin, les 2005 sortent de leur coquille » que je note, car depuis quelques semaines seulement ils prennent de l’ampleur ! Là, on prend du volume, mais on attendra maintenant qu’il acquière ses arômes tertiaires !

Enfin, Jacques nous offre à déguster le Riesling Rosacker 2012 issu de la cuve où il mûrit encore. Ses faux airs de boisson désaltérante ne cachent pas une grande minéralité et une expression déjà typée du grand terroir de Muschelkalk de Hunawihr.

 

sipp-mack-0797.JPG

 

 

*****

 

 

Nous terminons la séance avec un enthousiasme partagé par tous, et Laura et Caroline Sipp viennent nous rejoindre dans une communion de chaleur humaine typiquement alsacienne.

 

Je garderai un souvenir ému de ce moment passé au coin du feu avec ces passionnés de Sipp qui se décarcassent tous les jours pour présenter une des plus belles cartes de vin en Alsace, avec une constance et une régularité qui se suffisent à elles-mêmes.

 

Plus discret et « modeste » dans l’attitude que d’autres, les Sipp-Mack sont une adresse sûre et régulière.

 

sipp-mack-0819.JPGLes Sipp nous ont fait « le grand jeu » pour notre grand plaisir


 

Conclusion sur cette journée

 

 

On peut parfaitement allier la simplicité à la classe, dans la convivialité, entre personnes d’horizons différents, et avec une recherche d’excellence, tout est complémentaire. 

 

Une fois de plus – bien plus que chez des vignerons anonymes – je trouve plus de sincérité, de franchise et d’ouverture auprès des maisons de renom, que ça soit dans le top 5 comme Weinbach ou dans le top 20 comme Sipp-Mack.

 

Un grand merci aux Faller et aux Sipp, un grand merci aux participants, à Monsieur et Madame Muller, et à mon épouse pour l’organisation parfaite que je n’ai fait que mettre en musique.

 

 

LIEN DOMAINE SIPP MACK : CLIC

 

 

Cet article, publié dans Vignerons Alsaciens, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s