Accord Vin et Musique au Domaine Louis Sipp à Ribeauvillé – Decembre 2011

 

JENNY-0940.JPG

 

La formule s’appelle « Dégustation musicale aux chandelles » : tout un programme qui ne se commente pas : en effe,t on déguste du vin en écoutant de la musique, dans une pièce éclairée aux chandelles !

 

En compagnie de l’ami Guy et sa petite famille, j’ai assisté pour la deuxième année de suite à ces dégustations d’un autre type. Si à la maison, il m’arrive souvent d’écouter Coltrane, Beethoven ou Craig Armstrong avec un verre à la main, déguster du vin en écoutant de la « vraie » musique est un privilège que je ne voulais pas manquer !

 

Les convives sont invités à se placer 5 par 5 autour de 10 petites tables (des tonnelets) dans une grande pièce, au centre de laquelle prennent place deux violonistes : plus précisément une altiste et une violoniste.

 

Le violon alto est très semblable au violon, mais il est plus grand, plus épais, et plus grave (d’une quinte), voir photo (merci Wikipédia !)

220px-Violin-Viola.jpg

Bref, si on n’a pas les deux instruments en main, on ne voit pas la différence, mais on l’entend. Mozart et Teleman (l’inventeur de la …) ont écrit pas mal de pièces (de musique) pour cet instrument. Voir Wikipedia : clic

 

Après m’être installé, je me demandais quel public était en train de remplir la salle. je me pose toujours la même question à l’heure qu’il est : un public d’oneophiles mélomanes ? ou bien un public de mélomanes oenophiles ? humm… je m’en fous, je fais partie des deux catégories.

 

Les musiciennes étaient « Anne-Irène KEMPF-MAETZ, à ce que j’ai pigé la frangine de madame SIPP, et Claire MONJAUZE, à ce que j’ai rien pigé, « deux artistes professionnelles, à la fois enseignantes et concertistes au sein de plusieurs formations ».

Après que l’une ou l’autre des musiciennes ait présenté la pièce de musique qui allait être jouée (on dit donnée je crois), Etienne SIPP introduisait le vin qui allait accompagner le morceau de musique.

Cette année, les Sipp ont clairement relevé d’un niveau le cran, ou alors le cran d’un niveau c’est comme on veut, à savoir que les musiques choisies étaient ambitieuses pour un public classique. J’avoue que j’ai eu du mal à me fondre dans ces oeuvres d’une ambition élevée, mais je me méfie de mes penchants pour la mélodie musicale, donc j’évite de critiquer…

 

 

 

Voici le programme :

B Martinu (compositeur tchèque)

Madrigal pour violon et alto H313

AVEC

Crémant d’Alsace Rosé Louis SIPP

le crémant rosé de Mélanie Pfister était jusque là le seul à obtenir mon adhésion, eh bien il n’est plus seul ! dans un style très différent, je pourrais illustrer les deux vins par l’un tirant sur les fruits noirs frais (le Pfister) l’autre sur les fruits rouges frais (le Louis Sipp).

L’accord : Difficile pour moi, je me rends compte que je ne suis pas assez mélomane pour suivre. C’est une musique à laquelle je n’accède pas hélas, je suppose parce que n’étant pas musicien moi-même.

***

JS Bach 

3ème Partita pour violon seul en Mi Majeur BVW 1006

AVEC

Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé 2009 – Riesling Louis SIPP

Alors là : un accord majeur ! les notes de violon voltigent autour des notes fruitées et florales du Riesling, les deux se complètent et virevoltent dans une harmonie que je qualifierai de scintillante !

***

Paul HINDEMITH

Sonate pour alto seul opus 25 N°1

AVEC

Grand Cru Osterberg 2007 Pinot Gris Louis SIPP

Bon, là je suis battu….j’ai rien pigé. Le compositeur fait exprès : il écrit des trucs sans queue ni tête et le revendique, ok, mais en plus il me perd en cours de route avec des changements bizarres … je dirai cette musique « hirsute » ! Du coup, j’ai même eu du mal à apprécier le vin, qui lui est pur, qui se balade nonchalamment.

 ***

W.A. Mozart

Duo en Sol Majeur pour Violon et Alto

AVEC

Grand Cru Osterberg 2007 Gewurztraminer Louis SIPP

C’est finalement Mozart qui me réconcilie avec les accords, et c’est le vin qui domine nettement les débats, mais c’est bienvenu car la musique se veut légère, et le vin est d’une « finesse grandiose » et emplit à lui seul ce moment de grâce qui cloture le concert-dégustation d’une manière apaisée, joyeuse et pourtant épicée ! cet accord vin et musique est superbe car les épices musicales et vineuses sont en accord….mention spéciale au vin quand même…

***

JENNY 0944

Un public attentif (photo strictement impossible car seules les bougies éclairaient la pièce)

Dans tous les cas, ce genre de dégustation aère le cerveau de l’amateur de vin en lui donnant un petit coup de fouet dans ses habitudes prout-prouteuses, et je fais partie de ceux qui dégustent le vin toujours dans des conditions spécifiques et de préférences identiques.

Et à la maison, je déguste souvent le vin soit en préparant à manger, soit en écoutant un CD sur ma chaîne hi-fi Naim Audio (sans égaliseur…svp), afin de plonger dans les accords. Cette dégustation musicale était une claque à mes habitudes et pourtant, je garde un grand souvenir de ce moment !

Merci à Martine et Etienne Sipp de nous avoir  aéré l’esprit tout autant que le vin !

Cet article, publié dans Accords Met et Vin, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s