Gewurztraminer Contest – avril 2009

6 – AOC Alsace Grand cru Kirchberg de Barr 2007 – Hering – Barr – 13,00 €

Etiquette : Classique mais triste.

Nez fortement muscaté, bouche sucrée, belle évolution, longueur sur une bonne trame acide. BIEN+

Appréciation du groupe : 4 BIEN, 3 TRES BIEN

———
7 – AOC Alsace Grand cru Zinnkoepflé 2005 – Agathe Bursin – Westhalten – 19,50 €

Etiquette : Belle étiquette féminine alliant classicisme et modernité. Bravo Agathe !

Nez frais et floral, mais on s’attend immédiatement à pas mal de sucre, faut aimer.
Bouche sucrée, belle évolution, longueur sur une bonne trame acide. BIEN+

Regouté plus tard en TRES BIEN + : Nez très expressif, puissant, fruité, et bouche pleine, ronde et déliée, la petite lourdeur a disparu, un très beau vin qui se mérite donc.

Appréciation du groupe : 4 BIEN, 3 TRES BIEN

———

 

8 – AOC Alsace Grand cru Bollenberg 2006 – Valentin Zusslin – Orschwihr

Etiquette : Sobre, dans la mouvance nature-bio donc reconnaissable, mais d’un banal affligeant, on pourrait tout autant l’utiliser pour vendre des conserves bio ou du thé de régime suisse basé sur le thème astral par une pleine lune quand 10 vierges sont sacrifiées…

Nez classique et un peu léger, légèrement tourbé, en bouche c’est du champignon, épicé, on sent la menthe. Ce vin perle un peu. Son profil est nettement bimodal (forte attaque, puis pas grand chose pour revenir en finale). Il veut aller où, là ?   BIEN quand même.
Regouté plus tard en BEURK (complètement écroulé)

Appréciation du groupe : 6 BIEN, 1 TRES BIEN

———

9 – AOC Alsace Grand cru Engelberg 2005 – Domaine Pfister – Dahlenheim dans la Couronne d’Or

Etiquette : Pseudo moderne, dans la mouvance actuelle du barré-gâché.

Beau nez complet, de GEW sur les fruits mûrs, exotiques, et sur les fleurs.
En bouche, ce vin est épicé, on sent le caillou, c’est sapide, équilibré, sec et long. TRES BIEN !!!

Un beau vin de gastronomie qui a divisé l’assemblée.

Appréciation du groupe : 1 BOF, 2 BIEN, 3 TRES BIEN, 1 EXCELLENT

———

10 – AOC Alsace Grand cru  Altenberg de Bergbieten 2006 – Domaine Mochel – Traenheim dans la Couronne d’Or

Etiquette : Classisisme remodernisé, mais une certaine élégance est préservée.

Premier nez de pierre à fusil, minéral, le fruit jaune dira…tout le monde. le deuxième nez est à l’avenant.
En bouche, on se laisse prendre par une belle attaque, perlante, ce vin a un magnifique profil asymétrique sur une très belle structure, il possède juste la bonne souplesse, ce vin est élégant, lisible et net. Une belle trame acide accompagne ces sensations dans une longueur tout aussi charmeuse. On sent beaucoup de maitrise. EXCELLENT !!!

Appréciation du groupe :  2 BIEN, 1 TRES BIEN, 4 EXCELLENT
Ce vin fut le mieux noté de la soirée.

———

11 – AOC Alsace Grand cru Mambourg 2006 – JM Bernhard – Katzenthal (Ouest Colmar)

Etiquette : Classiquement bien, mais gâchée par les bords biseautés. Encore une faute de goût.

Sur un nez relativement classique des arômes de GEW, mais déjà net et précis, la bouche fait a part belle à la franchise d’un vin fort sur une très belle structure.

En bouche avec son léger perlant, il nous emmène vers la prochaine gorgée avec gourmandise, quelqu’un l’a déjà poivré comme il faut, sans aucune lourdeur, colle excellement avec les humeurs du printemps.
C’est avec évidence rare que je note ce vin EXCELLENT

Appréciation du groupe :  1 BIEN, 3 TRES BIEN, 3 EXCELLENT

———

 

12 – AOC Alsace GEW Cuvées des seigneurs de Ribeaupierre (Geisberg) 2000 – Trimbach – Ribeauvillé

Etiquette : Ultra Classique, n’a pas bougé depuis des siècles mais voilà, pas besoin de verser dans le mauvais goût pour vendre aux quatre coins du monde…

Premier nez élégant, deuxième nez avec une pointe de tourbé, mièlé, l’assemblée se retrouve sur la guimauve.
En bouche, c’est une belle évolution qui s’opère, mais sans le charisme des deux précédents. Néanmoins – ne nous y trompons pas cher babar – ça reste TRES BIEN.

Ce vin a souffert d’être placé après deux bombes. Regouté plus tard en « légèrement bouchonné ».

Appréciation du groupe :  2 BIEN, 5 TRES BIEN

———


13 – AOC Alsace Grand Cru Mambourg 2003 – Marc Tempé – Zellenberg – 29€

Etiquette : Classique, le liseret autour fait un peu mortuaire, mais avec ses caractères sobres, pas besoin de doré ou de motifs, c’est immédiatement identifiable, efficace.

Premier nez … une bombe, déjà, posée sur un eucalyptus (c’est trop haut !). Le deuxième nez est une bombe, fruité, fruits mûrs et juteux, sur encore de l’eucalyptus frais.
En bouche c’est élégant avec des sucres très bien intégrés – un exemple – c’est aussi un vin fort, Chabal ! et on profite pleinement de sa complexité et on ne se lasse pas de sa surmaturité; EXCELLENT ! 

Appréciation du groupe :  4 TRES BIEN, 3 EXCELLENT

———

Je vais vite courir chez JM Bernhard pour reprendre une cargaison de vin, car ce vigneron propose une gamme d’une cohérence hallucinante compte tenu de ses tarifs.

Une fois de plus (après le Sylvaner l’an passé) Marc Tempé se fait remarquer dans nos dégustations.

Enfin, les Mochel restent une référence dans le Bas-Rhin avec une superbe ici encore démontrée.

Le point commun des vins bien notés est l’élégance, comme si le cépage avait du mal à y accéder, maltraité peut-être par son image de cépage à sucrettes.

Après la sortie de la semaine passée où nous avons dégusté des GEW de toutes les époques depuis la seconde guerre mondiale, preuve est faite que le cépage d’Alsace le plus connu en « France de l’intérieur » sait aussi donner lieu à des merveilles.

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s